préparation des supports

La préparation des supports

Cette préparation est la seconde étape après la protection du mobilier et du sol, pour réaliser des travaux de peinture.

Lorsque l’on envisage de repeindre par exemple : le plafond de la chambre, les murs de la salle à manger ou bien repeindre l’escalier, la première question est souvent le choix de la peinture. Bien que celle ci soit importante, le rendu final sera obtenu en respectant rigoureusement les étapes de préparation des supports et les travaux de finitions.

Les peintres en bâtiment connaissent bien cette étape qui représente parfois jusqu’à 50% du temps passé sur un projet de mise en peinture d’une pièce.

En quoi consiste cette « préparation des supports » ?

outils du peintre

Prenons un exemple, le projet consiste de repeindre une chambre. Après avoir rendu cette pièce libre de tout mobilier et objet décoratif, le mobilier restant et le sol sont revêtus d’un film plastique de protection contre les éventuelles coulures de peinture. Après observation des supports (le plafond et les murs), le peintre remarque qu’il y a beaucoup d’impacts et quelques fissures. Le premier travail consiste donc à « reboucher » les impacts et « réviser » les fissures. Pour réaliser ce travail, le peintre commence par gratter les fissures, époussette ensuite le support et enfin applique un enduit (exemple de produit utilisé https://www.alltek.be/fr/acceuil) à base de plâtre sur les impacts à reboucher. Ce travail est réalisé grâce à la « lame » de peintre. Pour traiter les fissures, considérées comme inactives, le peintre applique une armature fibrée (calicot) sur celle ci et applique par dessus un enduit adapté. La qualité de ce travail est en fonction de la dextérité de l’ouvrier.

Après séchage des enduits, le peintre ponce les zones révisées afin d’obtenir un support le plus lisse possible. C’est après ce travail de préparation des supports, que l’on peut appliquer la première couche de peinture.

envie d’en savoir davantage ? regardez nos « reportages photos ».